Une nouvelle tendance bio appelé aquaponie est en train de faire son bonhomme de chemin dans la mentalité des occidentaux, pour avoir un environnement sain. Encore inconnu, il y a quelques années, cette pratique mettant en place un mini écosystème fait de nos jours le bonheur des naturistes et des adeptes de la culture bio.

Principe de base.

A cause des bouleversements climatiques, de la déforestation intense, des rejets des déchets industriels, et autres phénomènes impactant négativement l’environnement. Plusieurs consciences se sont éveillées et ont commencé à poser des actes concrets et pacifiques pour sauvegarder l’espèce humaine, la faune et la flore de notre planète, en mettant en exergue certaines pratiques dont L'aquaponie. C’est une forme d'aquaculture intégrée associant la culture des végétaux en symbiose avec l'élevage des poissons, et dans ce cas, ce sont les déjections des poissons qui servent d'engrais pour le végétal cultivé. Donc le principe est que les déchets d’un élément deviennent la nourriture d’un autre élément du système, pour créé ainsi un mini -écosystème. Nul n’est besoin d’avoir des grandes ressources financière pour créer une culture aquaponique, certaines expériences nécessitent juste un bassin de poisson ou un jardin aquatique. Cette technologie de culture n’est pas que du jardinage, mais aussi une technique d’autonomie et d’indépendance alimentaire pour des familles ou des collectivités si ce genre de culture est pratiqué à grande échelle.

Ambition écologique.

A la base, réservée aux écolos, cette pratique de l’aquaponie tend à se vulgariser au commun des mortels, pour permettre la production de nourriture locale de qualité naturelle et biologique favorisant le bien être des hommes pour une longue dure de vie et éviter les maladie due à la mauvaise qualité de nourriture trop industrialisée. Bientôt indispensable, cette pratique sera dans quelques années incontournable dans la culture de produits bio et pourra emmener les consommateurs à privilégier cette nouvelle façon de faire.